Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » La troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkin

La troisième révolution industrielle. Comment le pouvoir latéral va transformer l’énergie et changer le monde, de Jeremy Rifkin, développe la thèse d’une troisième révolution industrielle – que l’auteur appelle de ses vœux -, un nouveau paradigme économique qui va ouvrir l’ère post-carbone, basée notamment sur l’observation que les grandes révolutions économiques ont lieu lorsque de nouvelles technologies de communication apparaissent en même temps que des nouveaux systèmes énergétiques (hier imprimerie, charbon ou ordinateur ; aujourd’hui Internet & les énergies renouvelables). La Seconde Révolution Industrielle se meurt donc. Dans un futur proche, les humains génèreront leur propre énergie verte, et la partageront, comme ils créent et partagent déjà leurs propres informations sur Internet. Cela va fondamentalement modifier tous les aspects de la façon dont nous travaillons, vivons et sommes gouvernés. Comme les première et deuxième révolutions industrielles ont donné naissance au capitalisme et au développement des marchés intérieurs ou aux Etats-nations, la troisième révolution industrielle verra des marchés continentaux, la création d’unions politiques continentales et des modèles économiques différents. Le défi est triple : La crise énergétique, le changement climatique, le développement durable. Ces défis seront relevés par un changement de la mondialisation à la « continentalisation ». C’est-à-dire la fin d’une énergie divisée, pour une énergie distribuée.

(Editions Les liens qui libèrent – 1 février 2012)

Jeremy Rifkin est un économiste, essayiste, conseiller politique et activiste américain, spécialiste de prospective économique et scientifique. Son travail est principalement centré sur l’impact des changements scientifiques et technologiques sur l’économie, le travail, la société et l’environnement. Influent sur les politiques publiques américaines et européennes, il l’est aussi sur l’opinion publique, avec notamment son livre « La Fin du travail » (End of Work), paru en 1995, qui en a fait l’un des acteurs centraux du débat sur l’influence de la technologie dans le futur du travail. En 2004, « Le rêve européen » (The European Dream) fût un best-seller et lauréat du prix Corine – Prix International du Livre pour le meilleur livre économique de l’année.

Le magazine Télérama du 3 février 2012 propose un dossier intitulé « Révolution énergétique : c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? » dans lequel est évoqué ce livre. Faire de l’électricité avec du lisier de porc ? Carburer à l’huile de colza ?… Partout en France, des initiatives locales bousculent l’inertie de nos hommes politiques. Pas trop tôt, car nos voisins européens ont compris depuis longtemps l’enjeu écologique et économique des énergies nouvelles ! Dossier très intéressant à lire !

Commentaires fermés