Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Environnement » Le nucléaire incapable de faire face aux pics de consommation

Le petit livre « Sortir du nucléaire…c’est possible ! » dénonce notamment quelques mensonges que le lobby nucléaire assène, depuis des décennies. On nous rabâche que le nucléaire garantit l’indépendance énergétique de la France. Or, il n’en est rien, comme l’explique cet extrait du livre :

« La France est certes exportatrice nette d’électricité du fait de sa surproduction chronique. Néanmoins, selon RTE, elle a été importatrice nette d’électricité pendant environ 70 journées complètes en 2010. Lors des pointes de consommation, notamment hivernales, nous sommes obligés d’importer massivement de l’électricité en provenance de nos voisins européens. Sans les apports de pays frontaliers, la France nucléarisée aurait de grandes difficultés à se chauffer en hiver. Ainsi, en 2010, la France a importé 16,1 TWh depuis l’Allemagne, à qui elle n’a vendu que 9,4 TWh. L’arrêt définitif de 8 réacteurs dans le cadre du plan de sortie du nucléaire allemand réduit les capacités d’exportation de notre voisin, et soulève des inquiétudes quant à l’approvisionnement électrique de la France lors des prochains hivers. »

La France entretient ainsi l’illusion de son indépendance énergétique… Il faut savoir que cette électricité importée auprès de nos voisins européens, issue des centrales au fioul ou au charbon bien souvent, l’est au prix fort  avec un bilan carbone exécrable.

2 Commentaires

  1. MArc.J dit :

    Nous sommes indépendant énergétiquement, nous le serions en cas de problême, et pour éviter de gaspiller, nous restons en flux tendu, et préférons importer en cas de besoin. L’inverse étant également vrai, je ne vois pas ou est le problème.
    Bien cordialement,
    Marc

  2. Buzzy dit :

    « L’inverse étant également vrai » : je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire ??

    La France n’est pas indépendante énergétiquement car, d’une part, dès qu’il y a des pics de pollution, elle doit importer massivement, et d’autre part, l’uranium, qui est la matière première du nucléaire, est intégralement importé du Canada, du Niger, et d’Australie principalement. Nous sommes donc bien dépendants.