Visitez notre nouveau site : Autourdubio.com

Accueil » Ecologie » La vérité sur les OGM, c’est notre affaire de Corinne Lepage

Renforcée par les conclusions du livre de Gilles-Eric Séralini « Tous cobayes ! », Corinne Lepage publie « La vérité sur les OGM, c’est notre affaire » dans un livre via lequel elle exige que des expériences soient menées pour connaître l’impact sanitaire des OGM, et dénonce l’hypocrisie des États, y compris de l’Union européenne, qui taisent les risques. De même, elle met en lumière les manœuvres des producteurs d’OGM pour bannir les expérimentations après les mauvais résultats auxquels ont abouti leurs premières études. Elle explique comment, pour organiser leur irresponsabilité, les firmes agrosemencières ont purement et simplement empêché les études d’être menées à bien. Elle s’interroge sur les graves carences de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) et les conflits d’intérêt, notamment au sein du panel OGM, qui organise l’ignorance.

Ce livre démontre l’absolue nécessité et l’urgence dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui de mener des études indépendantes. Il est crucial de mesurer les implications politiques et sociétales que de telles études pourraient avoir, sans oublier la grave responsabilité que les institutions et responsables politiques assumeront au cas où la nocivité des OGM serait avérée. Corinne Lepage donne dans cet ouvrage des clés pour que nous puissions changer les procédures de décisions et responsabiliser les acteurs. Il faut que la santé publique et la protection des biens communs deviennent un impératif !

Corinne Lepage est avocate et femme politique, ex-ministre de l’Ecologie (1995 à 1997), députée au Parlement européen depuis 2009 et première vice-présidente de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire à Strasbourg. Elle mène son combat depuis 15 ans au sein du Criigen (Comité de Recherche et d’Information indépendantes sur le Génie génétique) avec Joël Spiroux et Gilles-Eric Séralini.
(Charles Léopold Mayer – 22 septembre 2012)

Commentaires fermés